Faire un test de dépistage du Sida : bon à savoir !

test depistage sida

Faire un test, c’est important ! Quand on est en couple stable, quand on a prit un risque, quand on veut connaitre son statut sérologique… Le plus grave, c’est de ne pas savoir… Pour soi même, mais aussi pour les autres !

Quand faire un test ?
Un test est fiable à 100% trois mois après un rapport à risque… C’est à dire que si l’on est en couple stable depuis au moins trois mois, il est possible de faire le test. Cependant, il est relativement fiable au bout de 2 ou 3 semaines, pour des personnes qui pensent avoir pris un risque, et qui dont veulent se rassurer (il est tout de même préférable de refaire un test au bout de trois mois pour être sûr du résultat).

/!\ Attention, en cas de risque réel : il faut se rentre au plus tard dans les 48h aux urgences d’un hôpital, afin de bénéficier d’un traitement préventif qui peut permettre d’éviter la contamination. Ce traitement dure un mois, et comporte tout de même quelques effets indésirables… donc ce n’est pas une raison pour ne pas se protéger!

Comment faire un test?

Deux solutions se présentent à vous :

  1. Dans un laboratoire d’analyse, muni d’une ordonnance de votre médecin
    Avantages : Les résultats sont rapides (1 à 2 jours) et peuvent être envoyés à domicile
    Inconvénients : Non anonyme, et non gratuit (mais remboursé par votre assurance maladie)
  2. En CDAG (Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit) : Trouvez le plus proche de chez vous ICI
    Avantages : Comme le nom l’indique, c’est anonyme (on vous attribue un numéro) et gratuit
    Inconvénients : Les résultats sont disponibles en 1 semaine, et il faut retourner les chercher
    + Tous les centres de dépistage ici

Le principe du test

Pour expliquer succinctement : Le technicien prélève du sang sur tube sec (sans anticoagulant), pour que le sang coagule, c’est à dire que les globules rouges soient séparés du sérum, ce dernier servant à l’analyse.

Lorsque le corps est en contact avec un agent infectieux (bactérie, virus, parasite…), il se défend, entre autre, par la production d’anticorps spécifiques de l’intrus. Il devient donc « séropositif » pour cet agent, car le sérum contient des anticorps dirigés contre lui.

Le principe du test, grossièrement… le sérum est placé dans des cupules au fond desquelless il y a des particules de virus. Donc si le sérum contient des anticorps spécifiques, ils se fixent, et sont ensuite détectés, le résultat est positif. Si le sérum ne contient pas d’anticorps, rien ne se fixe, rien ne peut être détecté, le résultat est négatif.

Lorsque la sérologie est positive, un autre test est réalisé en confirmation. Il s’agit d’un « Western Blot » qui met directement en évidence des protéines virales sur un gel. *je ne détaillerai pas*

Test positif : le traitement

Le traitement vise à inactiver les virus libres dans le sang et stopper leur multiplication. Cependant, il est à l’heure actuelle impossible d’éliminer les virus qui ont pénétrés à l’intérieur de cellules et dont l’ADN c’est fusionné avec l’ADN cellulaire. C’est pourquoi il s’agit d’un traitement à vie… car le virus peut ressortir à tout moment.

Laisser un commentaire